Tourisme et artisanat

Dans un cadre magnifique de montagnes rouges, à 750 mètres d’altitude, la petite ville créée il y a un siècle est la dernière station du chemin de fer avant l’Éthiopie. Les couleurs enflammées de son environnement contrastent avec la blancheur aveuglante de ses maisons incrustées de corail, et donnent à Ali Sabieh a un cachet spécifique, fait d’effervescence autour de la gare où le long des rails, femmes et enfants proposent aux voyageurs toutes sortes de produits.

Religion

La grande majorité de la population est musulmane. De nombreuses mosquées sont installées dans tout le pays. Une petite minorité de la population est chrétienne17, principalement des orthodoxes monophysites et des catholiques qui ont chacun une cathédrale dans le centre ville de la capitale.

Langues

Le français et l’arabe sont les deux langues officielles du pays, enseignées dans le système scolaire. Le somali et l’afar sont dites «nationales»;ce sont les principales langues de la vie quotidienne.

Tourisme

Le voyage est un temps d’échange, d’altérité, d’interculturel, d’éveil à d’autres réalités, de prise de conscience, d’enrichissement intellectuel, d’émotion de la découverte… A l’empreinte écologique du touriste, voyageur ou, consommateur de loisirs, « il faut ajouter une empreinte sociale et culturelle et tenter d’évaluer dans toutes leurs interactions les effets directs mais aussi indirects et cumulés sur l’environnement général et particulier (ressources, biens communs, patrimoines…), les sociétés (les relations sociales, l’organisation, la répartition du travail…) et les cultures (modes de vie, part du matériel et de l’immatériel, rapport à l’éthique individuelle et collective, mode de vie…)

Artisanat

L’artisanat traditionnel laisse beaucoup de place à l’imagination et à la créativité. Les matériaux utilisés sont divers et variés.

artisanat

Avec les fibres du palmier doums, soigneusement choisies et fendues dans le sens de la longueur, puis attendries dans de l’eau bouillante les femmes réalisent des objets de grande beauté comme les fidima (nattes), les borso (sacs à main) et les massarafa (plateau qui sert à trier le grain).

Les hommes sculptent le bois et fabriquent de nombreux objets tels que les Dhill (pot à beurre), les barkin (repose tête), les saqaf (peignes) etc…

Avec la peau des animaux, ils font des sufars ou les kadhe (outre à eau).